A la source, la respiration consciente.

A la source, la respiration consciente.

La respiration consciente

Se battre pour évoluer, progresser, se dépasser c’est bien. Mais pour cela, il est essentiel de commencer à la source, c’est à dire, la respiration. Avant d’entamer tout processus de développement personnel, je ne le redirais jamais assez mais un recentrage sur soi est indispensable. Cela commence par là.

Dans notre société moderne où tout va vite, très vite. Les tâches à effectuer s’enchaînent, le temps manque, on se laisse déborder par un quotidien oppressant, et on en oublie le plus important : respirer. Que dire alors de notre désir de changement personnel ? Il passe à la trappe bien souvent.

Se laisser envahir est malheureusement monnaie courante. Il ne tient qu’à nous de prendre le dessus et de maîtriser ses éléments parasites extérieurs, tel que le stress ou l’angoisse, dûs à une mauvaise respiration.

La respiration du 21° siècle est rapide, saccadée, non consciente… Et elle nous procure plus de mal-être qu’autre chose. Si seulement l’homme moderne en connaissait les rouages, il ne s’évertuerait plus à compenser ses peurs dans divers palliatifs pharmaceutiques. Mais il reviendrait à la source de toute vie, la respiration ventrale et consciente.

Elle est à la portée de tous, gratuitement, que demander de plus?

La pratique de la respiration est simple mais il faut connaître au préalable quelques bases, afin quelle soit le plus efficace possible. Tout d’abord, une bonne respiration s’effectue par le ventre et le nez à l’inspiration. Deux courants de pensées s’opposent néanmoins quant à l’expiration. Les Yogis la préconisent par le nez et d’autres par la bouche. Pour ma part, je pratique les deux mais bien souvent lorsque le stress commence à monter je ressens le besoin naturel d’expirer par la bouche.

Faites selon votre ressenti.

Si vous débutez dans la respiration consciente, voici un petit exercice simple qui vous permettra de vous sentir mieux en quelques minutes seulement :

Allongé(e) ou assis(e) confortablement. Commencez à inspirer par le nez en gonflant le ventre sur 4 secondes, ensuite expirer en faisant sortir l’air du ventre par la bouche sur 6 secondes. Après quelques inspires/expires, augmentez de 2 secondes. Faites cet exercice aussi souvent que nécessaire. Si vous avez du mal à respirer par le ventre, placez une main sur celui-ci pour vous aider à ressentir le gonflement.

Si comme moi vous avez le besoin d’être un peu coaché. Je vous conseille les applications sur smartphone qui sont d’une grande utilité. Le gros plus, c’est que vous disposez de pléthores de méthodes et vous pouvez également mettre des alarmes pour vous rappelez de faire l’exercice. J’utilise l’application  Pranique gratuite sur Android et vraiment top.

Pareil si vous souhaitez approfondir le sujet, je vous conseille grandement cet ouvrage.

Voilà, j’espère que cet article vous aura été utile. N’hésitez pas à me laisser vos commentaires et vous abonner:) A très bientôt. GIGI.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages
  •  
  •  
  •   
  • 4
  •  
  •  

Laisser un commentaire