La charge mentale, poison du quotidien

La charge mentale, poison du quotidien

Une fois n’est pas coutume, j’aborde ici un sujet de société qui est plus d’actualité que jamais : la charge mentale.

Les femmes seraient plus touchées que les hommes par ce phénomène, mais ne minimisons pas les dégâts qu’elle peut avoir également sur ces messieurs.

Car oui, la charge mentale nous ronge littéralement de l’intérieur. Elle nous enferme dans une spirale de la perfection à n’importe quel prix. Le droit à l’erreur est un concept passé aux oubliettes. Tout cela nous laisse le sentiment de devoir tout passer sous contrôle où l’imprévu n’a pas sa place.

Mais concrètement qu’est-ce que la charge mentale?

La charge mentale c’est le devoir de supporter et d’assumer le maximum de tâches qui incombent à notre foyer. Outre le fait de devoir travailler autant que notre conjoint, il faut en plus de cela assumer les tâches ménagères dans leur quasi totalité, les devoirs et les activités des enfants, préparer un dîner savoureux avec des produits frais achetés en circuit court, et si on s’est décidé à passer au zéro-déchet… C’est le burn-out assuré.

En somme “Le pouvoir du moment présent” d’Eckhart Tollé est un doux rêve ( voir mon article sur le sujet) inaccessible car on ne cesse de penser à ce que l’on devra faire à tel ou tel moment de la journée.

Vous pouvez jeter un œil sur le très génial blog d’Emma, celle qui a mis au grand jour le poids de la charge mentale en BD : Le blog d’Emma

Vous l’aurez compris, la charge mentale concerne bien plus les femmes.

Mais n’étant pas une partisane du clivage hommes/femmes, je trouve injuste d’occulter la charge mentale que subissent certains messieurs qui n’ont pas le choix. Père célibataire, mari dont l’épouse est atteinte d’une maladie grave, ou tout simplement grand perfectionniste ne supportant pas de déléguer.

Peu importe le sexe, la charge mentale est une réalité pour beaucoup et il est plus que nécessaire de mettre un frein à cette course à la perfection.

Mais pourquoi vouloir être parfait?

Cette quête à la perfection résulte très certainement du spectre de la ménagère des années cinquante qui gère tout son foyer à la perfection.

Une sorte de Desperate Housewive qui redouterait le jugement négatif de ses proches. “Pourquoi tu ne fais pas de yoga avec tes enfants?” ” Tu ne repasses pas les tee-shirt de ton mari?” ” Ton congélateur est bourré de surgelés!”

Bref…Eviter une culpabilité supplémentaire. Nous aimons nos proches, nous voulons le meilleur pour eux et c’est à nous de devoir faire de notre mieux pour parfaire à leur existence. Cependant, les besoins fondamentaux de celle ou celui qui subit la charge mentale, sont passés à la trappe.

Alors comment éviter le pétage de câbles?

  • Tout d’abord prendre conscience de ce que l’on subit au quotidien. Ne pas nier est déjà un grand pas.
  • Ensuite se poser les bonnes questions et juger la gravité de nos inactions. Par exemples : Est-ce si grave si ce soir nous commandons des pizzas plutôt que je passe une heure derrière les fourneaux? Est-ce qu’il y aura un impact négatif irréversible si je prends une journée rien que pour moi ce samedi? 
  • Apprendre à déléguer. Inutile de s’évertuer à vouloir jouer les superwoman encore et toujours. Malheureusement, George Clooney ne vous décernera  pas un Grammy Award pour vos efforts quotidiens, alors on prend sur soi et on délègue certaines tâches à nos proches. Mêmes infimes, comme étendre le linge, sortir la vaisselle propre du lave-vaisselle, mettre la table… Si chacun vous aide à sa manière, vous vous sentirez bien moins accablé. Peu importe si cela n’est pas fait à la perfection au début, laissez leur le temps d’apprendre à faire les choses.
  • Rejeter la perfection à tout prix. Très sincèrement, pensez-vous que lors de votre dernier souffle vous repenserez à cette fois où vous avez oublié de mettre le fromage râpé sur la quiche aux épinards? Non bien évidemment. Alors concentrez-vous sur l’essentiel.

 

Voilà pour cet article un peu hors contexte, mais j’avais très envie d’aborder le sujet avec vous.

J’espère qu’il vous aura plu 🙂 Laissez-moi vos commentaires 😉

A bientôt. GIGI

 

 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  •  
  •  
  •   
  • 3
  •  
  •  

Laisser un commentaire