Le meilleur conseil au monde pour être beaucoup moins timide!

Le meilleur conseil au monde pour être beaucoup moins timide!

Le meilleur conseil au monde pour être beaucoup moins timide

Depuis le temps que je développe mes connaissances sur le sujet de la timidité et du développement personnel, j’ai eu la possibilité de tester plusieurs techniques et conseils. L’objectif de ce blog étant de venir en aide aux personnes qui souhaitent avoir des conseils contre la timidité. Je me dois  donc de partager avec vous tout ce qui a fonctionné pour moi et qui, je l’espère, fonctionnera pour vous.

Beaucoup de ces techniques ont été véritablement utiles à mon bien-être général mais peu ont directement agi sur ma timidité.

L‘hypnose, la méthode Nerti ( article pour bientôt), la science comportementale…

Toutes ces expériences et nouvelles connaissances ont été positives et m’ont fait grandir. Mais une seule chose a vraiment agi sur moi comme un déclencheur.

Avant de vous en parler, laissez moi vous raconter quels étaient mes principaux problèmes dans mes relations sociales.

Les difficultés que j’avais avec les autres

 

Autrefois, le simple fait d’avoir une conversation avec quelqu’un était un véritable supplice mental que je m’infligeais sans vraiment le vouloir.

Dans une simple discussion de 10 minutes, mon cerveau pouvait produire une quantité de pensées négatives auto-centrées.

” Est-ce que je rougis? Va-t-on s’apercevoir que je suis gênée? Je suis tellement ridicule à rire de cette manière!…”

J’en passe et des meilleures…

Même avec certains membres de ma famille je n’osais pas être moi-même, de peur que l’on me juge négativement.

En bref, j’avais perdu toute ma spontanéité et de surcroît ma joie de vivre d’antan.

Les années difficiles de ma vie de jeune adulte avaient laissé une trace sur mon comportement et ma personnalité. Je ne savais plus qui j’étais.

Je me suis donc habituée à porter un masque social qui sonnait faux mais in fine, je ne connaissais plus que lui. J’étais devenue l’incarnation de mes pensées parasites.

Une personne craignant tellement le jugement négatif des autres que je m’essayais à une neutralité sans saveur. Je passais inaperçu. J’étais l’ombre de mon personnage fadasse.

Aujourd’hui, même si je dois encore travailler sur quelques barrières mentales, je me sens nettement mieux.

Je retrouve jour après jour mon estime de moi et la fierté que j’ai d’être moi-même.

Beaucoup de choses m’y ont aidé. Notamment la méditation, le sport, les lectures de développement personnel que j’ai avalé ces dernières années ainsi que certaines chaînes YouTube.

Mais il y a une action qui se démarque des autres…

Une action concrète qui a tout changé

 

Cette action est bien connue, mais que peu d’entre nous pratique réellement, c’est le fait de sortir de sa zone de confort.

Je n’ai jamais trouvé plus grande motivation pour le dépassement de soi que de pratiquer cet adage.

Lorsque je me fais violence, les résultats sont incroyables.

Je n’ai jamais vécu de si belles choses que lorsque que je sortais de cette zone de confort, qui ne me permettait pas d’exploiter aux mieux mes capacités.

J’ai peur des autres? Alors je dois aller vers les autres!

Je ne me sens pas à l’aise d’aller faire cette activité où je peux être jugée? J’y vais malgré tout!

Quel que soit le mobile de ma peur, je n’ai qu’un seul leitmotiv, y aller.

J’ai bien-sûr commencé avec les petites choses comme :

  • Demander aux commerçants près de chez moi comment ils allaient.
  • Faire un compliment à la caissière du supermarché
  • Complimenter une dame âgée sur sa tenue

Lorsque je me suis sentie plus à l’aise avec ces petits exercices, je suis passée à l’étape supérieure. Par exemple:

  • Faire des cours d’essais des différents sports qui me tentaient
  • Offrir un cadeau à un inconnu juste pour faire plaisir
  • Demander à des passants de se prendre en photo avec moi

Et les dernières choses les plus dingues que j’ai fait dernièrement :

  •  Aborder les passants dans la rue pour faire un sondage pour mon blog dans les rues de Toulouse
  • Relever le défi de faire du théâtre d’impro cette année
  • Partir en Week-end seule
  • Commencer un nouveau boulot ou le travail d’équipe est légion

Toutes ces choses m’ont permis de gagner confiance en moi et d’être beaucoup moins timide. Je suis plus sociable, moins dans le contrôle et apprécie de plus en plus être entourée. Il me reste encore des étapes à franchir, mais je suis plutôt fière de tout ce que j’ai accompli jusque-là.

Je préconise de ne jamais s’endormir sur ses lauriers, de ne pas rester trop longtemps dans une situation qui devient confortable pour nous. Alors oui, c’est très agréable, mais cela ne nous fait pas avancer.

D’autant plus que le fait de sortir régulièrement de sa zone de confort est une source inépuisable de kiffage de life! Outre le fait que cela aide à vaincre sa timidité, cela permet également d’être plus heureux dans sa vie (ce qui est pile-poil le thème de ce blog:))

Conclusion 

Vous l’aurez compris je vous encourage à faire de même, toujours de manière progressive, toujours de manière constante.

Ne vous comparez à personne, faites selon vos propres objectifs, du moment qu’ils vous permettent de vous dépasser.

Plus vous vous exercez plus vos résultats seront fast and furious !

Alors, vous commencez quand? 😉

 

J’espère que cet article vous aura plus, abonnez-vous pour recevoir en instantané les nouveautés de Timide et Heureux .

 

 

 

 

 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    17
    Partages
  •  
  •  
  •   
  • 17
  •  
  •  

Laisser un commentaire