Vivre sa vie comme un jeu d’échecs

Vivre sa vie comme un jeu d’échecs

vivre sa vie comme un jeu d’échecs

La vie,ce jeu d’échecs

Nous ne savons pas toujours comment appréhender certains obstacles. Lorsqu’on se retrouve seul face à un défi de taille, on ne sait pas toujours comment procéder. Connaître les techniques qui nous permettront d’avancer est tout un art. Comme le jeu d’échecs, la vie peut être considérée comme un jeu. La connaissance de certaines tactiques peut vous faire aller très loin dans le game et devenir un  Garry Kasparov de la life 🙂

C’est bien connu, la vie n’est pas un long fleuve tranquille. De nombreuses épreuves s’amassent sur notre chemin. Si bien qu’à certains moments, il est plus difficile d’avancer .

C’est pour cela que la connaissance de quelques stratégies, va vous aider à surmonter ces obstacles.

Imaginez simplement, pouvoir transformer vos peurs en forces, vos complexes en atouts, apprivoiser vos peurs pour mieux les dominer, apprendre à lâcher prise quand cela est nécessaire et vous adapter à n’importe quelle situation…

Cela fait rêver n’est-ce pas?

Eh bien, bonne nouvelle, c’est possible! Comment? En vivant votre vie comme un jeu d’échecs! Et pour cela, pas besoin de réellement savoir jouer aux échecs, il vous faut simplement connaître deux trois trucs utiles 🙂

Les règles du jeu d’échecs

Dans un jeu d’échecs vous avez des pièces. Des pièces de grande valeur et des pièces un peu plus basiques. Un peu comme dans la vie. Vous avez vos atouts et vos faiblesses. Vous devez faire avec ce dont la nature vous a doté, mais saviez-vous que vous pouvez également transformer vos faiblesses en force?

Le tout est de savoir comment y arriver.

Vos atouts, considérez les comme des dames ou des rois, ce que vous considérez comme une faiblesse voyez le comme un simple pion.

Votre adversaire? Voyez le comme un obstacle ou un défi.

En jouant quelques coups fins et bien pensés, vous apprendrez comment vous servir de vos pions pour les faire avancer et grapiller du terrain à votre adversaire.

Partez simplement du principe que chaque pièce vous aidera à vaincre votre adversaire si vous l’utilisez de la bonne manière.

Le but étant d’avancer le plus loin possible tout en éliminant les pièces de votre adversaire.

Comment transformer vos pions en pouvoir illimité?

Vos pions sont des forces

Concevoir sa vie comme un jeu d’échecs, c’est avant tout la concevoir comme un vaste champ d’opportunités. Parfois on gagne et parfois on perd. Le tout est d’avoir conscience que vous avez la pleine responsabilité de votre jeu.

Vous le savez, vous avez vos pions (les faiblesses à améliorer) , vous avez vos tours (les qualités) , vos dames ( vos talents) et vous avez vos rois (votre singularité). Avec tout cela vous avez vous , dans votre entièreté.

Il est peu probable que vous arriviez à gagner une partie d’échecs avec seulement à disposition vos pièces “fortes”…

Dans la vie c’est pareil! Les petits défauts ou points sur lesquels vous devez vous améliorer, comptent tout autant que les talents ou qualités.

Ok me direz-vous, mais comment tirer profit de ses “pions” dans la vraie vie?

Tout simplement en les considérant comme une opportunité d’acquérir du savoir. Je m’explique…

Par exemple,vous avez la fâcheuse habitude de remettre tout au lendemain. Vous savez pertinemment que vous devez effectuer cette tâche mais vous ne le faites pas, bref vous procrastinez.

Imaginons maintenant votre procrastination comme un pion somme toute banal de votre jeu d’échecs.

Ce pion en particulier, vous aidera à gagner du terrain sur votre adversaire si vous l’utilisez de manière stratégique et vous aidera à gagner la partie.

La stratégie est donc la clé! Alors soyez stratège!

Reconsidérez vos “pions”

Commencez par comprendre pourquoi vous procrastinez.

  • Peut-être mettez-vous un point d’honneur à faire les choses parfaitement plutôt que les faire rapidement et mal? Ça c’est du perfectionnisme.
  • Ou bien vous avez une peur bleue du succès qui en découlerait si vous vous mettez au travail? Vous avez donc conscience de vos capacités à réussir.
  • Ou alors, le simple fait de vous adonner à une activité que vous considérez comme peu stimulante vous rebute d’avance? Vous êtes quelqu’un de passionné qui a besoin de trouver du sens à ce qu’il fait.

Vous comprenez le principe? Analysez-vous et trouvez le positif de vos faiblesses et apprenez à faire fructifier ce côté positif afin qu’il prenne de la place et “étouffe” le côté négatif. Avec cette technique de la Programmation Neurolinguistique (PNL), vous arriverez à avoir le fameux pouvoir illimité dont parle le très célèbre coach Anthony Robbins.

Vous avez compris le principe, transformez ce” pion “en “force” va vous servir stratégiquement à gagner la partie. Le tout est de travailler, travailler et travailler sur vous. Plus vous aurez de contrôle sur vos émotions et vos faiblesses, mieux vous vous connaîtrez et serez capable de prendre les meilleures décisions.

Avoir le pouvoir sur son adversaire

Avoir le pouvoir sur son adversaire signifie que vous devez le connaître.

C’est Napoleon Hill qui disait : “Pour vaincre un ennemi, il faut connaître son nom, ses habitudes et son gîte.”

Et il avait raison. Connaître parfaitement son ennemi.( Dans notre cas ici un obstacle.)

Pour cela il va vous falloir un peu de temps et user de votre faculté d’observation…

Vous allez prendre le temps d’analyser l’obstacle qui vous empêche d’avancer et vous donne du fil à retordre, en vous posant ces 3 questions :

  1. D’où provient-il? De ma tête (créé de toute pièce), de la vie (financier ou autre), d’autrui ( quelqu’un qui vous empêcherait d’accéder à ce que vous désirez atteindre)
  2. Ai-je des moyens en ma possession pour vaincre cet obstacle?
  3. Comment puis-je m’y prendre pour arriver à le vaincre?

Une fois que vous aurez répondu à ces questions, vous en saurez plus sur la stratégie à adopter pour mettre à terre votre adversaire.

Les règles d’un beau jeu

Bien évidemment, vous n’allez pas vous contenter d’avoir un coup d’avance sur votre adversaire ou de simplement le battre.

Tout l’art du jeu réside dans “les beaux coups“, et donc dans le beau jeu.

Ce qui veut dire que vous n’allez pas usez de fourberie. Ne mettez jamais à mal vos valeurs ni vos principes afin de gagner une partie.

Restez fidèle à ce que vous êtes et ne faites pas preuve de vice. Votre fierté réside dans le fait de ne jamais regretter ce que l’on fait ou dit.

Même si cela peut sembler difficile à certains moments, maintenez votre honneur au top de vos priorités.

Gagner n’a jamais signifié écraser avec mépris. Alors on ne perd pas ce principe de vue.

Apprendre à perdre une partie

Comme dans la vie, le jeu d’échecs n’offre jamais une partie gagnée d’avance.

Des éléments divers dont nous n’avons aucune emprise peuvent venir interférer dans notre partie.

Le tout est de savoir faire preuve de résilience et d’accepter que certaines fois, on ne peut pas gagner…

Difficile à accepter, certes. Mais c’est le jeu de la vie. Et si tout ce que nous entreprenions était une victoire, la victoire en elle-même n’aurait pas toute cette saveur et notre apprentissage s’en trouverait appauvri.

A certain moment, il faut savoir interpréter les signes qui nous disent :” Non pas cette fois. Tu n’es pas encore prêt. Ce n’est pas bon pour toi…”

Considérez cette défaite comme une leçon de vie. Une leçon qui vous fait apprendre.

C’est aussi ça être un bon joueur d’échecs, savoir comment gagner mais aussi comment perdre.

(Vous pouvez écouter ici mon podcast : Reprendre confiance en soi après une épreuve, si vous avez du mal à vous remettre de votre dernier échec…)

Savoir changer de tactique

Lorsqu’on avance dans la vie comme dans un jeu d’échecs, il peut arriver qu’on se rende compte en cours de route, que notre manière de faire n’est pas forcément adaptée.

Si dans le cas ou vous faites tout votre possible depuis un certain temps pour atteindre un objectif, franchir un obstacle ou bien alors modifier quelque chose dans votre comportement…Mais que vous n’y arrivez pas, c’est qu’il y a quelque chose à modifier dans votre tactique.

Cela ne peut être qu’un petit détail qui fera toute la différence ou toute une tactique à revoir, cependant, il vous faudra malgré tout changer quelque chose.

Pour cela, il faudra vous armer de patience afin d’essayer différentes méthodes et choisir celle qui vous apportera le plus de résultats.

Il faut donc être fin mais surtout patient…

“En faisant les mêmes choses on obtient les mêmes résultats”.

Tester et re-tester, échouer et peut-être re-échouer afin d’avoir en votre possession la tactique idéale afin de gagner la partie.

Tant que votre vie n’est pas terminée, la partie du jeu d’échecs non plus.

Ne vous laissez pas décourager par les échecs ou les stagnations, ils vous permettent d’en apprendre plus sur vous qu’aucune autre leçon de la vie. Alors ne perdez pas espoir et restez concentré sur votre partie. Rien n’est perdu.

Apprendre à vous adapter au jeu de votre adversaire

S’il y a bien une qualité qu’il vous faut absolument acquérir lorsque vous décidez ou voulez quelque chose de précis dans votre vie, c’est bien la faculté d’adaptation.

Dans une partie, c’est la même chose. Vous n’allez pas adopter les mêmes tactiques face à deux adversaires qui ont un jeu différent.

Adaptez-vous, soyez flex, ne soyez pas rigide. C’est en gardant l’esprit ouvert que vous pourrez obtenir un état d’esprit optimal et vous aider à gagner la partie.

Sachez resté attentif au comportement de votre adversaire, à votre environnement. Un coup de génie peut surgir du camp adverse, et à ce moment là, il faut que vous soyez en capacité de pouvoir répondre.

Il ne s’agit en aucun cas de changer qui vous êtes. Seulement d’apprendre à évaluer les situations compliquées ou non, afin d’adapter votre comportement et donc vos actes.

Si vous restez dans l’expectative, que vous ne restez concentré que sur votre jeu, il y a de fortes chances que vous vous ne voyez pas arriver le coup de grâce, qui vous fera perdre la partie.

En résumé

Vous l’aurez compris, vivre sa vie comme un jeu d’échecs est avant tout une question de tactique. Se connaître, connaître son adversaire, apprendre à s’adapter c’est un jeu mais surtout en entraînement.

  • Savoir transformer ses faiblesses en forces vous apportera la confiance et la maîtrise de vous.
  • Apprendre à dominer ses peurs et atteindre un objectif vous fera grandir.
  • Rester fidèle à vos valeurs et faire les choses le plus justement possible, vous donnera la fierté et la satisfaction de ne jamais avoir de regrets.
  • Savoir lâcher prise vous apportera la paix de l’esprit.
  • Modifier votre comportement vous apportera plus de connaissances au sens large du terme.
  • Et enfin, savoir vous adapter vous donnera le pouvoir de tout conquérir.

J’espère que cet article vous aura plus 🙂 Je l’ai écrit avec cœur, en espérant vous ouvrir la voie vers votre pouvoir illimité.

Car même si la vie est parfois difficile, il ne tient qu’à vous d’en faire une partie de jeu, comme le jeu d’échecs.

Je vous invite à me laisser vos commentaires juste en dessous et à partager cet article si vous l’avez apprécié.

Vous avez aussi la possibilité de demander votre formation gratuite Confiance Plus, une programme de 7 jours qui vous aidera à avoir les bases de la confiance en soi.

Je vous embrasse et vous dis à très bientôt.

Jasmine Moineau

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
    39
    Partages
  •  
  •  
  •   
  • 38
  •  
  • 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *