Les mythes du timide

Les mythes du timide

La timidité, se définit de plusieurs manières. Pour beaucoup, elle est considérée comme un handicap. Pour d’autre, un trait de personnalité attachant voire même un atout de séduction.
Mais le timide en tant que tel, est bien souvent caractérisé par de nombreux attributs à la limite de la caricature.
Il s’agit aujourd’hui, de casser tous les clichés que le monde veut faire porter aux timides, en commençant par briser 4 mythes, issus de la culture populaire. C’est parti!

Mythe numéro 1 : Le timide est snob

Au travail :

Le timide est seul dans son coin. Il parle si peu que l’on pourrait penser qu’il est muet. Ce qu’il y a de plus étrange avec le timide, c’est qu’il ne rigole jamais aux blagues et préfère manger seul. Seul! Vous vous rendez compte?!
Il participe peu aux événements collectifs et quand il le fait, il refuse de se mêler aux autres.
C’est en fait un snobinard qui nous prend de haut! Dès qu’on lui pose une question, il répond très rapidement par une réponse fermée…

Vraiment, il se prend pour qui celui-la?

Voila ce qu’il peut arriver lorsqu’une personne timide se retrouve en situation sociale où il n’est pas compris.
Dans un monde occidental où la norme est à l’extraversion et l’aisance sociale, le timide, lui, passe pour un ovni au milieu de tous ces gens ayant un besoin constant de communiquer. Un ovni ou bien même un snob! Pour bien des gens , il n’est pas envisageable d’avoir ce genre de comportement. Bien souvent on préfère penser que le timide se sent supérieur aux autres. En réalité il ne demande qu’à être intégré à cette joyeuse bande.

Il n’a qu’à le dire! Ce n’est pas si compliqué quand même?!”
Et bien si! Pour certains timides, la peur du jugement est tellement forte qu’il préfère s’abstenir de toute communication pour ne pas se faire “mal voir”. Pour d’autres, la peur de s’exprimer les paralysent tellement, que le simple fait de dire “bonjour” leur donne des sueurs froides.

La solution :

Le timide a un fort besoin d’être rassuré et de se sentir accepté. Même s’il est certain que c’est au timide de faire un travail sur lui pour “se guérir”. Il n’en reste pas moins altruiste et nécessaire à son entourage de faire un pas vers lui.

Si vous êtes timide, vous pouvez consultez notre article sur “la phobie sociale”

Alors, soyez gentil avec votre timide. Faites lui sentir qu’il est apprécié et que son avis compte pour vous. Petit à petit, vous verrez qu’il sera de plus en plus à l’aise. Vous découvrirez sans doute une personne incroyable avec des talents dont vous ignoriez tout jusqu’à présent.

Mythe numéro 2 : Le timide est introverti

Autre mythe très répandu et qui sème la confusion, le timide est forcément introverti. En réalité cela ne coule pas de source.

Il est très possible que le timide soit très extraverti. Mais il est aussi possible que son manque de confiance en lui l’empêche d’être pleinement lui-même avec certaines personnes.
Vous ne reconnaitriez certainement pas un timide lorsqu’il est avec ses plus proches amis, un vrai boute-en-train!
Car je le rappelle, la timidité est une conséquence d’un manque de confiance en soi. Timidité qui peut toucher tout le monde à un moment ou un autre.

Le grand timide, aura cet état de fait bien plus souvent que la moyenne.
Mais le timide aura la possibilité de “se guérir ” de sa timidité.
Alors que l’introversion est un trait de caractère, qu’on ne peut pas changer.

Il est aussi vrai qu’un introverti n’est pas forcément timide!

Il faut donc bien faire la distinction entre les deux.
Mais il n’en reste pas moins vrai que le timide-introverti existe, comme il existe une multitude de personnalités, et c’est la magie de notre monde, une diversité qu’il est nécessaire d’apprécier à sa juste valeur.

Mythe numéro 3 : Le timide est chiant

En soirée :

Voici un secret que seuls les timides gardent pour eux. Lorsqu’il se retrouve en soirée avec des gens qu’il ne connait pas, le timide adopte la technique dite du “pilier”… En effet, quand l’ambiance bat son plein autour de lui, que les plus extravertis racontent leurs derniers exploits à gorges déployées et que les corps se meuvent avec aisance dans la pièce, il a le sentiment de faire tâche au milieu de toute cette sociabilité étouffante.

Alors, pour faire diversion, il repère la table à boissons, et reste là près d’elle en s’aggripant à son verre comme si sa vie en dépendait. Et si le timide est fumeur, mazette! Il va tomber son paquet de clopes dans la demi-heure qui suit son arrivée.
Bref, il se transforme en “Pilier” de bar, de table à boissons ou de balcon.
Alors que la seule chose qui nous ferait plaisir, c’est de pouvoir discuter avec quelqu’un de sujet qui a du sens, pas de ce que Monique a dit à son boss quand il a essayé de lui sucrer ses heures sup’!

Pour faire court, ce n’est pas parce que le timide ne participe pas aux conversations légères de la soirée, qu’il n’a rien à dire et qu’il est chiant. Au contraire, ce qu’il veut ce sont des conversations riches de sens et profondes.

La solution :

La prochaine fois que vous croiserez le “pilier”, intéressez vous à lui et ses sujets de prédilections et si vous avez envie de parler de la chute de Constantinople, c’est sans doute avec lui que vous devriez le faire 🙂

Mythe numéro 4 : Le timide est un looser

Il est très facile d’associer le timide à un geek aux chicots dégueulasses. Il a des cul-de-bouteille à la place des yeux, sortant de son taf d’esclave (dans une boîte en déclin), pour se rendre chez lui retrouver “Razor 2000” (son chat), se préparant pour le repas du soir (une pizza surgelée) et passer la nuit les doigts englués à son clavier….A 48 ans…

Mais la réalité est tout autre! Le timide, cache plein de secrets et même des trésors!

Vous ne savez rien de lui, mais il a déjà lu 42 livres depuis le début de l’année! Il a aussi voyagé au Nicaragua tout seul pendant 3 mois, il a contribué au financement d’une start’up et est aussi entrepreneur!
Oui, le timide est timide. Il ne va pas se vanter de ses exploits ni s’étaler sur sa vie privée, mais il a peut-être une vie bien plus riche que la plupart des gens. Ne perdant pas son temps avec les futilités, il préfère le consacrer aux choses concrètes et enrichissantes, qui lui font du bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code